Select Page
Après ce road trip relativement court mais riche en surprises et rebondissements, il reste quandmême à traverser la frontière : alors dans l’ordre c’est bateau, marche, bateau, et bus (ouf !).
 
Le premier trajet en bateau est magnifique : on traverse le lac O’Higgins, dans lequel flottent quelques glaciers. Après c’est le gros morceau : 22 km de marche, côté chilien d’abord, passage de douane, et on continue côté argentin.



Enfin, on arrive vraiment à el Chalten quand on voit le majestueux Fitz Roy, 3405 m
J’ai passé 3 jours dans ce village exclusivement construit pour les randonneurs. Ici il n’y a que des hotels, quelques restaurants, des boutiques où louer ou acheter tout le matériel nécessaire, des agences qui organisent des randonnées sur les glaciers. Mais il faut tout payer en cash et évidemment il n’y a pas de distributeur. Très pratique !
Le gros avantage c’est que les chemins de randonnées commencent tous à 100 mètres du village, et ça c’est vraiment agréable, pas besoin d’attendre un bus, on est tout de suite dans le bain sitôt sorti de l’hôtel.
Première journée sous un ciel mitigé, d’ailleurs le Cerro Torre, objectif du jour (pour la vue, pas pour l’ascension !) était complètement dans le brouillard. Par contre j’ai trouvé très rigolo de se laisser littéralement porter par le vent qui souffle dans la vallée, au niveau de la Laguna Torre, arrivée de cette première randonnée (5h de marche, ça va encore)

Le lendemain, départ difficile, j’étais pas en forme, en plus mes chaussures ayant rendu l’âme la veille, j’ai dû en acheter d’autres et marcher avec des chaussures neuves, c’est pas le pied (ah ah elle est bonne !). Je suis donc parti à petits pas, avec un stock de Compeed dans la poche. Finalement après une heure j’ai retrouvé mes jambes, et c’est sans hésiter que j’ai attaqué la dernière portion du chemin (400 m de dénivelé sur à peine 3 km, avec un bon raidillon sur la fin, j’étais content d’arriver au bout !)
La récompense c’est une vue incroyable sur le Fitz Roy (on ne s’en lasse pas) et la Laguna de Los Tres. 
Et puis j’ai pensé à vous, il y avait de la neige :