Select Page
Ouais bah j’ai pas chanté tout de suite !
Au cours d’un long voyage solitaire, on ne peut pas éviter les petites et les grosses galères. Celui-ci ne fait pas exception à la règle. Mais quand toutes les dites galères se concentrent sur une courte période de temps, c’est au mieux pénible, au pire carrément décourageant. Je ne reviendrai donc pas sur mes 3 premiers jours à Rio, durant lesquels je n’ai absolument rien fait, rien vu. Je suis parti vers Ilha Grande en espérant un mieux, las, une météo déprimante m’a suivi (pluie et nuages bas, une température d’à peine 20°, bon je sais pour vous ça peut paraître idyllique mais nous n’avons pas les mêmes valeurs).
Et puis, tout d’un coup, le vent a tourné, alors que j’étais tout prêt de quitter à regret cette île magnifique sans en avoir vraiment profité. J’avais juste 1 heure d’attente pour le prochain bateau qui me ramènerait sur le continent quand un soleil éclatant est apparu. Etant donné que je n’ai pas de contrainte de temps, j’ai fait demi-tour et décidé de prolonger mon séjour. Bien m’en a pris !
L’après midi même j’ai traversé l’île en empruntant un bon chemin de randonnée (4h de marche à travers une jungle que faute de vocabulaire plus original je qualifierai de luxuriante) et le lendemain, journée plage, où là, j’avoue, j’ai un peu abusé des UV, plongé que j’étais tantôt dans une eau limite trop limpide (pensez, on se voit faire pipi dedans) tantôt dans la lecture envoûtante de ‘Mr Vertigo’ de Paul Auster -merci Bertrand- allongé sur un sable vraiment blanc que je croyais pas que ça existait en vrai (respirez).
J’ai ensuite passé 2 jours à Paraty, petit village médiéval trèèès touristique mais trèèès charmant. Paraty c’est quoi ? Des églises, un port, une baie (C’est à Paraty Bay, ouh ouh !), bref pas grand chose, on fait le tour en quelques heures, mais on le fait plusieurs fois parce que ça le mérite.
Et me revoilà à Rio, avec un moral tout neuf, et ça, ça change tout ! Arrivé en milieu d’après midi, j’ai eu le temps de trouver un hôtel pas cher pour la durée du carnaval, et histoire de finir la journée sur un feu d’artifice, je suis vite allé visiter le Pao Azucar au coucher du soleil.